L’inox, un incontournable pour les passionnés de navigation.

L’accastillage en inox se rencontre, désormais, de plus en plus sur les bateaux. De nombreux catalogues spécialisés lui réservent une place de choix. 
Il faut dire que passé l’attirance pour son côté très esthétique, ce sont ses caractéristiques techniques qui font de l’inox le partenaire des amoureux des régates et autres sorties en mer et en eau douce.

En 1908 déjà, le comte Krupp s’était fait construire une goélette de 47 mètres de long et 1500 m2 de voilure, le « Germania », en acier inoxydable. En 1912, la firme Krupp déposera le brevet des aciers inox sous la marque Nirosta, d’où l’inox tire son nom en allemand : Niro.

Sa résistance à la corrosion arrive en tête des raisons qui incitent à l’utiliser de plus en plus pour équiper les ponts des bateaux de plaisance et des yachts. Les manilles, les treuils, les mousquetons qui servent aux manœuvres des voiles par exemple et les bastingages en tout genre sont en inox. 
Les barres et les tubes ronds ou carrés en inox participent donc, tout naturellement, à l’équipement des bateaux. Les charpentiers de marines les utilisent plus particulièrement pour réaliser des portiques et des mains courantes qui viendront recevoir des panneaux solaires, des éoliennes, des GPS, etc.).


Quel type d’inox privilégier pour équiper son bateau.

Même si, comme nous l’avons vu, l’inox est un matériau très résistant, le choix d’une finition lisse et brillante au lieu d’une finition mate brossée garantira une plus grande résistance à la corrosion en évitant surtout aux impuretés de se fixer dans les stries ; le sel en séchant est un très bon exemple ici. 
Il existe deux types d’inox le 304L et le 316 L. La différence entre les deux est la présence dans le second de Molybdène. Il permet d’améliorer la tenue de cet inox dans des milieux hautement corrosifs comme les milieux marins. Il est donc à privilégier si vous préférez la navigation maritime, pour l’équipement de bateaux dédiés à la navigation fluviale, les barres et les tubes ronds ou carrés en 304L conviennent parfaitement.


Comment entretenir l’inox dans un univers marin ? 

Il faut partir du principe que rien ne vaut un entretien régulier pour prévenir tout risque de rouille. Il existe des produits professionnels qui sauront redonner à vos éléments en inox leur brillance d’origine. Il est aussi important de signaler que les produits chimiques en question sont hautement corrosifs, polluants et donc à utiliser avec prudence. Il existe des alternatives – la pierre d’argile, par exemple -, pour certains un peu moins efficaces, mais totalement compatibles avec la protection de l’environnement.

En conclusion, l’inox sous toutes ses formes se retrouve à bord des bateaux. Nous l’avons vu, il faut par contre être très prudent sur le type d’inox à choisir pour équiper son bateau, surtout si vous envisagez des sorties en mer. Dans ce cas, il sera préférable d’opter pour un inox adapté. 
Pour la navigation fluviale, les barres et tubes inox, de section ronde ou carrée 304L conviennent parfaitement pour la réalisation des bastingages par exemple.